in

Voici mes 10 CONSEILS POUR VOYAGER AU CAMBODGE

Bonjour à tous, bienvenue sur My Travel Project, et aujourd’hui je te retrouve avec une nouvelle vidéo Top 10, c’est une vidéo qui a été pas mal demandée dans les vidéos Top 10 que je fais, c’est celle sur le Cambodge cette fois ci. Donc si tu n’es pas au courant, en fait j’ai fait mon stage de fin d’études au Cambodge, donc j’ai habité à Phnom Penh pendant quatre cinq-mois à peu près, et bah ça m’a vraiment permis en fait de vraiment découvrir ce pays, j’ai pu visiter plein d’endroits, j’ai vraiment pu on va dire expérimenter la culture un peu plus en profondeur, c’est vraiment un pays que j’ai adoré et que je te conseille d’ailleurs, si tu veux partir voyager. Et aujourd’hui je vais te donner mes 10 conseils pour partir visiter le Cambodge. Le premier conseil ça va être de te renseigner sur les fêtes cambodgiennes qui vont arriver en fait pendant la période où tu vas partir au Cambodge. En fait au Cambodge, il y a énormément de fêtes traditionnelles qui se passent tout au long de l’année. Donc moi par exemple quand j’y étais, j’ai eu la chance de pouvoir faire la fête de Pchum Ben. Il y avait aussi au mois de novembre la fête de l’eau, où en fait la plupart des cambodgiens viennent dans la capitale pour voir les courses de pirogues qui se passe sur le Tonlé Sap: en fait c’est une fête pour célébrer l’inversement du cours de l’eau dans le Tonlé Sap, en gros ! En fait, ce sont des fêtes qui sont hyper sympa à voir et à découvrir, parce que dans ces cas là les rues sont décorées, il y a beaucoup de gens en fait qui qui vont faire des processions dans les rues par exemple. Donc si tu te renseignes sur les fêtes cambodgienne qui se passeront pendant que tu seras au Cambodge, ça va vraiment te permettre de découvrir un peu plus la culture et surtout d’avoir une expérience vraiment authentique. Mon deuxième conseil, ça va être au niveau des tuk-tuk et ça va toujours être de te méfier. Alors je sais que c’est un conseil qui peut aussi s’appliquer dans plein de pays d’Asie: la chose que moi j’ai découverte avec les tuk-tuk au Cambodge, c’est que toi tu penses qu’il va savoir en fait où aller quand tu vas lui donner l’adresse du lieu où tu veux te rendre, tu penses qu’il va connaître l’itinéraire et tout ça, et en fait non ! Ils vont tout le temps de dire oui oui oui, mais en fait ils ne connaissent pas leur chemin, et je parle d’expérience, ils ne savent même pas lire une carte. Ce que je te conseille c’est vraiment télécharger une application GPS que tu peux utiliser hors-ligne, comme ça tu pourras charger la carte et leur montrer, et surtout d’apprendre comment on dit droite, gauche, ou tout droit ! Et surtout comme d’habitude, n’oublie pas de négocier le prix de ton tuk-tuk, à titre d’exemple, une course dans Phnom Penh, vraiment d’un point à un autre mais dans la capitale-même, ça coûte jamais plus de deux dollars ou 2 dollars 50 grand maximum. Conseil numéro trois: si tu veux avoir plus de liberté, et surtout pour payer moins cher, je te conseille de louer un scooter, moi je ne savais pas du tout conduire un scoot avant d’arriver au Cambodge, j’ai appris là bas. Je me suis pas direct lancée sur les grandes avenues et les grands boulevards, je me suis quand même un minimum entraînée avant, mais au final ça m’a donné bien plus de liberté pour pouvoir juste visiter un peu plus Phnom Penh en profondeur. Et après quand je partais le week-end par exemple, que ça soit sur la côte sud du Cambodge, aux temples d’Angkor ou juste dans le Mondolkiri, et bien j’ai pu louer un scoot. C’était bien plus facile, ça m’a permis de sortir des sentiers battus, et ça j’ai vraiment apprécié. La seule chose à savoir, c’est que quand tu loues un scoot en général tu dois laisser ton passeport en guise de caution, donc ne prend pas peur si on te le demande, c’est tout à fait normal, si tu as vraiment peur, tu dis juste que tu as une photocopie sur toi dans ce cas là. Mais moi j’ai donné mon passeport quand j’ai joué mon scooter à Phnom Penh pendant quatre mois, je l’ai récupéré en très bon état, il y a pas eu de problème ! Mon quatrième conseil, ça va être de faire attention aux vols à l’arrachée dans la rue: encore une fois c’est un conseil qui s’applique dans plein de pays d’Asie, mais moi je te dis particulièrement pour le Cambodge, bien plus que pour le Vietnam. J’ai été témoin d’énormément de vols à l’arrachée de personnes que je connaissais, de personnes que je ne connaissais pas du tout… A l’époque quand j’habitais à Phnom Penh j’étais en train de me balader dans la rue avec une de mes collègues qui a littéralement failli se faire arracher son portable, heureusement elle a tenu bon sur le coup mais le gars est passé en scooter à ça d’elle pour lui arracher son portable. C’est pas une histoire isolée, loin de là, donc fais vraiment gaffe à ça. Comme d’habitude je te conseille d’acheter une pochette secrète qui coûte 3 francs 6 sous, je te mettrai le lien en barre d’infos de la pochette secrète que moi j’ai et qui coûte pas plus de 10 €, ça c’est sûr ! Sinon, si tu as juste un sac en bandoulière je te conseille juste de passer le sac en bandoulière sous ton tee shirt, comme ça c’est sûr que tu pourras pas te le faire arracher. Pour le 5ème conseil de cette vidéo, je voudrais te parler de tout ce qui est projet humanitaire, projet de volontariat, volontourisme de manière générale. Si tu n’as pas vu la vidéo que j’ai fait là dessus sur l’humanitaire, le volontariat et volontourisme, je te mettrai le lien dans le i juste là. Sans pour autant être une experte en la matière, j’ai travaillé en ONG au Cambodge donc j’ai vu aussi bien les bons côtés que les mauvais côtés, j’ai rencontré d’autres personnes qui travaillaient dans d’autres ONG, donc j’ai entendu beaucoup d’histoires bien sordides Les faux orphelinats qui ouvrent au Cambodge tous les quatre matins et qui arrachent les enfants à leur famille pour pouvoir accueillir des volontaires en leur faisant croire qu’ils vont s’occuper d’orphelins, et du coup se faire de l’argent sur leur dos, c’est loin d’être un mythe. Je parlerai pas non plus des personnes qui créent des ONG juste pour pouvoir faire du trafic d’enfants ou la pédophilie… Malheureusement, le Cambodge c’est une destination qui est vachement sujette au voulontourisme et à toutes les dérives en fait que tu peux connaître dans dans le monde associatif, de la solidarité et tout ça. Renseigne toi mille fois avant d’accepter un projet de volontariat, si tu ne sais pas trop comment choisir ton projet de volontariat, pareil, je te mettrai dans le i juste là une vidéo que j’ai fait à ce sujet là qui pourra sûrement t’aider. Le 6ème conseil de cette vidéo, ça va être de ne pas négliger les alentours de la capitale, c’est à dire Phnom Penh. Je trouve qu’on sous-estime un peu Phnom Penh, moi c’est là où j’ai habité pendant quelques mois et franchement c’est une ville que j’ai adoré, alors c’est vrai que j’y étais déjà passée juste en touriste en fait la première fois que je suis venue au Cambodge, J’avais pas l’impression qu’il y avait tant de choses à visiter que ça, et en fait on y habitant, je me suis rendue compte qu’il y avait énormément de choses à visiter. Il y avait énormément de bars, de restaurants hyper sympa, et surtout il y a beaucoup de choses à voir et à découvrir autour de Phnom Penh. Pour t’en citer quelques-uns, tu peux aller voir la montagne Oudong qui est à environ 1h-1h15 de trajet de Phnom Penh, qui est une montagne en fait avec un temple bouddhiste tout en haut et avec un super point de vue. Tu as bien sûr aussi l’île de la soie qui est à à peu près 45 minutes de Phnom Penh, qui est super calme et ça c’est tellement agréable parce qu’à Phnom Penh, tu entends des scoots partout et c’est insupportable ! Aussi, si tu es parti voir le musée de la torture à Phnom Penh tu peux après aller voir les killing fields qui normalement se font dans la même journée avec le musée de la torture. Et si tu as l’impression de perdre un peu ton temps restant à Phnom Penh, et bien justement, essaye de découvrir ce qu’il y a autour, tu verras qu’il y a vraiment des trucs super sympa à faire. On arrive maintenant au 7ème conseil, qui va être d’aller découvrir les plantations de poivre sur la côte sud du Cambodge. Moi en fait ce que j’ai adoré dans l’expérience de visiter une plantation de poivre, c’était vraiment de voir en fait tout ce qui était relié à cette plantation de poivre, c’est à dire les gens qui travaillaient la visite de la plantation de poivre, de voir aussi en fait comment on cuisinait ce fameux poivre vert qui est quand même considéré comme l’un des meilleurs du monde. Avec la visite de cette plantation de poivre, je te conseille vraiment de goûter le crabe au poivre vert de Kampot si tu passes par Kampot. De toute façon, les plantations de poivre sont vers Kampot et Kep. Et c’est une expérience super sympa, parce qu’en même temps tu découvres un peu de nature, parce que c’est quand même un peu dans les terres, tu vas en même temps découvrir la vie cambodgienne on va dire un petit peu plus authentique, en même temps tu découvres la gastronomie, moi c’est quelque chose que j’ai adoré et je trouve que c’est une expérience qui est vraiment complète pour découvrir une partie du Cambodge. D’ailleurs, conseil numéro 8 si tu veux visiter hors des sentiers battus, je te conseille tout d’abord de visiter les villes qu’il y a le long du Tonlé Sap, c’est à dire le fleuve puis le lac qu’il y a en plein milieu du Cambodge, et aussi d’aller visiter la région du Mondolkiri. Le long du Tonlé Sap en fait? t’as plein de petites villes tu vas avoir Kompong Chnam, Kompong Chnang, qui en fait sont beaucoup plus petites et souvent moins privilégiées par les touristes, mais avec des temples magnifiques que je te conseille vraiment d’aller voir. Et le Mondolkiri pour le coup, est un peu de l’autre côté, c’est à dire au sud-est du Cambodge, donc à la frontière avec le Vietnam. C’est une région qui est hyper nature, hyper calme, c’est là où tu vas pouvoir (si tu as envie de le faire, et là pour le coup je peut le recommander) un volontariat avec des éléphants qui sont en réhabilitation en fait dans des centres de sauvetage des éléphants. Tu peux aussi découvrir un nombre de plantations, tu peux voir un nombre de cascades inimaginable, moi j’avais fais tout mon voyage dans le Mondolkiri en scoot et c’était super sympa, tu peux même apprendre à cuisiner dans un bambou, genre à l’intérieur d’un bambou ! Moi ce que j’ai aimé dans le Mondolkiri, c’est que c’était quand même un coin qui était bien moins touristique, alors c’est aussi parce que j’y étais allée en basse saison mais qui était quand même bien moins touristique dans tous les cas que la cote sud du Cambodge ou les temples d’Angkor. Et si tu as envie d’avoir un peu de calme et un peu de nature, pour moi c’était vraiment l’idéal. Conseil numéro 9: n’oublie pas de te couvrir les jambes et les épaules quand tu vas dans des temples religieux, enfin des lieux religieux en fait de manière générale. C’est juste une marque de respect et je sais qu’il fait chaud, j’en suis parfaitement consciente, mais sur tous les marchés au Cambodge, il y a quand même des pantalons qui sont hyper fins et achète pour 2 $ mais grand maximum. DONC, il y a pas trop d’excuses pour ne pas se couvrir les jambes et les épaules ! Je tiens à dire d’ailleurs que le foulard sur les épaules ça ne marche pas en tout cas pour entrer dans les temples d’Angkor. Aussi quand tu visites ces temples religieux, s’il y a une statue de bouddha ne pointe pas tes pieds vers le Bouddha, car tes pieds sont considérés comme la partie la plus impure de ton corps, donc si tu veux t’asseoir par exemple, et bien assis toi sur les tibias. Et enfin le 10ème conseil de cette vidéo, ça va être de prendre un cours de cuisine khmère, moi c’est une des dernières activités que j’ai faite avant de repartir du Cambodge, donc moi j’avais pris un cours de cuisine khmère à Phnom Penh, à la Table Khmère, je te mettrai le lien en question de ce restaurant qui propose des cours dans la barre d’infos. J’avais eu l’occasion de cuisiner une entrée, un plat et un desser,t et ensuite la recette m’avait été envoyée par mail si j’avais envie de la refaire. j’ai trouvé ça hyper sympa, et pour le coup c’était tellement bon à la fin, et surtout hyper gratifiant fait de se dire que je mangeais un plat typiquement cambodgien mais que j’avais fait moi même. D’ailleurs, j’en profite pour te dire que si tu veux réserver ce genre d’activités, par exemple un cours de cuisine ou que tu veux booker en avance par exemple des tickets d’entrée pour un musée ou pour le palais royal à Phnom Penh par exemple, n’hésite pas à checker la barre d’infos, je te mettrai le lien vers le site de TourScanner. En fait TourScanner c’est un comparateur d’excursions, de visites, de billets d’entrée pour te permettre en fait de trouver ce que tu cherches au meilleur prix, donc moi je trouve ça super cool parce que j’utilise déjà ce type de comparateurs pour les vols ou les hôtels (mais ça tu sais déjà si tu as vu ma vidéo sur les applis que j’utilise en voyage) ! Donc si tu as envie de booker une activité ou un ticket d’entrée pour un musée par exemple en avance, hésite pas à checker la barre d’infos, je mettrai le lien. Ceci est un lien affilié, si tu veux plus d’infos encore une fois tout est en barre d’infos, je t’explique tout ! Voilà c’était mes 10 conseils pour partir voyager au Cambodge, j’espère que ça t’auras plu. Si tu pars bientôt au Cambodge, n’hésite pas à me dire en commentaire quel est ton itinéraire, et ce que tu voudrais le plus visiter. Moi ça me manque beaucoup le Cambodge, c’est vraiment un pays que j’ai adoré avec une culture qui est vraiment géniale, j’ai aussi adoré le Vietnam mais les deux sont quand même un peu différents. En tout cas j’espère qu’avec ça tu pourras passer un bon voyage au Cambodge, et nous se retrouve bientôt dans une prochaine vidéo. Tchau !

Written by ffarid13

LA MAFIA AU CAMBODGE M’A VOLÉ 850€

VENEZ AVEC MOI SUR LES PARCS NATIONAUX DE L’OUEST CANADIEN !