in

My Travel Project VOUS DONNENT LEUR VISION DU BRÉSIL – 2019

c’est bien parce qu’avec mes coups ça et ma combi ça fait un peu de ketchup et moutarde bonjour à tous bienvenue sur my travel project alors je te retrouve aujourd’hui il fait une chaleur à crever mais il fallait que je boive un café chaud bien sûr un donc la dernière fois en fait j’ai une idée de vidéos où je me suis rendu compte que ça faisait huit mois que j’étais partie du lot les il est juste avant de partir du brésil j’ai fait une vidéo qui devra quand même 45 minutes donc éclater au à la regarder jusqu’au bout si tu as la foi qui était un peu le bilan que je faisais de badauds on allait là bas et puis cette semaine j’étais chez moi le soir pour regarder une série sur netflix qui est une série brésilienne s’appelle 3% et donc moi je la regarde avec les voix en portugais et les sous titres en portugais ce que j’veux pas non plus bilingues donc comprend pas tout donc permettez son site bref on s’en fout et je me suis rendu compte que ça me faisait vachement bien d’entendre du portugais est en fait j’ai commencé à réfléchir à l’opinion quand la vision plutôt que j’avais du brésil quand j’en suis reparti donc fin octobre 2018 et bâle l’opinion que j’ai maintenant un peu plus ça à froid avec un peu plus de recul en fait quelques mois plus tard je ne sais pas si c’est une vidéo qui va être franchement hyper intéressante mais je me suis dit que j’ai à faire voilà quand je suis parti du brésil je pars parti directement en europe vu que je suis d’abord parti en bolivie au pérou donc serge fait partie du brésil de la culture brésilienne et tout ça mais j’étais encore en amérique du sud donc la transition s’est faite un peu plus doucement après je suis rentré en france en deux mois et après je sens venir ici au canada et en fait je me suis rendu compte que le brésil avait beaucoup plus et beaucoup plus impacté que ce que je pensais quand je suis arrivé à montréal ou à la caméra il ya quand même une grosse communauté brésilienne moi y avait déjà des plaisirs qui était dans mon master j’en ai rencontré l’autre et je me suis rendu compte en fait être que mon ami @ il m’avait beaucoup plus impacté que ce que je pouvais penser quand je suis revenue à montréal et que j’ai rencontré des brésiliens comme ça où dès qu’il disait qu’ils étaient brésiliens direct lundi est parfait on va à paris portugais et puis on commençait à parler du brésil de mon expérience là-bas de d’où ils venaient eux au brésil et brett a parlé du brésil quoi et je me suis rendu compte que ça me faisait vachement bien d’en parler avec eux alors que pourtant quand je suis reparti du brésil bah je pensais pas du tout ça portugais même le parti de ce pays fin octobre avec une une vision assez mitigé parce que ça a vraiment bien commencé que ça c’est terminé et que c’était même un truc cool que je soutiens c’est un pays où je retournerais voyager mais je ne retourne dans la paille libre et je pensais pas m attaché au pays en fait c’est ça je pensais pam est rattachée au pays et je me suis rendu compte qu’en fait je n’y étais attaché et je me suis dit mais c’est bizarre parce que quand je suis reparti il ya huit mois tiens pas du tout cette vision là donc qu’est-ce qui a fait que ma vision des choses en fait à évoluer à froid bas au cours des mois alors cette vidéo c’est pas du tout pour revenir sur ce que je disais dans ma vidéo bilan parce que ce que je dis dans ma vidéo bilan et est toujours et toujours vrai et je soutiens toujours mes propos j’ai d’ailleurs j’ai d’ailleurs eu des commentaires assez salée ça fait beaucoup de débats mais c’est pas grave donc je soutiens toujours ce que je disais dans cette vidéo mais ce que je dis pas dans cette vidéo c’est ce que le brésil m’a apporté et c’est parce que surtout je me rends compte huit mois plus tard de ce que ça m’a apporté alors je le disais déjà dans cette vidéo là il y avait moi que c’est quand même un pays qui m’a fait grandir j’ai énormément appris sur moi-même mais il y avait plein de choses dont je me rendais pas compte je me suis rendu compte qu’un des premiers trucs qui m’avait vachement impacté en fait du fait d’avoir vécu au brésil c’est un peu genre la richesse et la chaleur de cette culture la fin des cultures sud américaine je trouve que dans nos sociétés occidentales entre gros dit mais on a beaucoup moins ça le fait d’être enfin que notre culture soit vraiment basé autour de jeu c’est pas de la musique de nos coutumes et tout ça et j’ai trouvé que c’était bouche le cas aurait dit la presse et que mon opinion mais il ya beaucoup de choses qui tourne autour de la musique autour des célébrations des commémorations dans santé et de leur influence portugaise portugaise pardon des influences quand même quand même du continent africain aussi et c’est une culture qui est extrêmement riche mais deux qui se nourrit de tellement de choses qui s’est nourri aussi bien donc comme je disais pas de de la colonisation que moins de l’esclavagé c’est un peu dur à dire mais c’est le cas qui s’est nourri mes deux tellement d’influencés différentes et ça donne un melting-pot melting-pot culturel en fait que que j’ai adoré et je m’en suis pas rendu compte sur le coup en fait et je m’en rends compte maintenant que j’ai quitté le brésil parce que je recherche en fait maintenant cette chaleur et 7 c’est richesse de culture et c’est qu’on met par exemple – caen bat quand je sors et que jouer avec elle était un agent des gens qui dansent dans la rue qui est vachement dans deux cas les bals dansants l’été et tout ça j’adore parce que ça me rappelle le brésil sur ce point là et et je me suis rendu compte que wes cette culture là mais vachement impacté et honnêtement penser pas en fait voilà je ne pensais pas je me suis rendu compte aussi que le fait de parler portugais ce moment tu es vachement alors je passe pas mieux je pense que c’est quand même bien mais je fais bien parce qu’il faut le faire et elle pourrait le bilan devant un peu plus de temps comme juste un an sur place mais donc comme je disais au début de cette vidéo il ya une grosse communauté brésilienne à montréal et à chaque fois que je rencontre des prêts si bien me direz je leur dis clairement on va parler portugais discret manque trop tu vas est en fait je me rends compte par par ce fait là en fait par le fait que ça manque de parler portugais que j’ai vraiment tiré que le positif de forget peut tirer posée je me souviens que du positif de mon expérience au brésil parce que pendant tout un temps par les portugais pour moi c’était assez tôt ou tard c’était un calvaire parce que ça me faisait chier de voir que quand moi j’essaie de parler portugais personne en face essayer de communiquer avec moi et c’est hyper compliqué en tout cas pour moi d’apprendre le portugais enfin d’arriver en niveau matière à peu près correct pour communiquer dans la vie de tous les jours et dès que je pouvais parler anglais je le faisais un moment parce que j’avais même plus envie de faire l’effort parce que j’avais l’impression que ça sert à rien truc dans tous les cas les personnes en face de moi avec qui je tenté de communiquer ne voulait pas communiquer avec moi et bah maintenant donc huit mois après être parti du brésil ben je me rends compte que j’ai totalement zappé entre guillemets ce côté-là et j’adore parler portugais quand j’en ai l’occasion là bien sûr je fais les fautes bien sûr je comprends pas tout mais mais maintenant je suis arrivé à un niveau quand même à peu près correct dans cette langue là et vert je me rends compte que ça manque de de plus parler c’est une langue qui est hyper chambre sinon qui est vivante aussi c’est quand même une langue qui est super vivent en france et voilà ça chantait tout ça et j’adore parler aux mélodies et j’adore parler français aussi mais c’est pas la même chose quoi je pense que le fait de parler portugais ça me ramène à ça me ramène à des souvenirs ça me ramène à mes copines qui sont brésil aussi est il ya une grosse joie d’ivoire se trouve dans cette langue et je me rends compte que ouais ça me manque aussi de parler par les portugais celle ci pense que c’est vraiment le truc le plus important de mon année là bas autant j’ai vachement de gels vachement bas mais j’ai quand même appris une troisième langue bordel quoi je suis je suis quand même je suis quand même content de ça un truc dont je me suis rendu compte aussi c’est que maintenant quand on me parle du brésil en demandant pourquoi j’ai habité dans quel contexte que j’ai visités ou quoi que ce soit et bien c’est plus du tout les stéréotypes de la plage la samba le carnaval fin ce genre de truc où la caïpirinha d’ailleurs qui lui viennent à l’esprit c’est c’est c’est beaucoup plus que ça en fait après je vais me dire c’est qu’on se normaliser avec un an sixtine normal que tu es ce qu’elle réussit il a été totalement cassée et que et que le brésil ça te rappelle pas juste de l’assemblée la caïpirinha je le suis bien d’accord mais je ne sais pas ça renvoie beaucoup plus de choses pour moi en fait maintenant quand je parle du brésil fab quand je pense au brésil je pense à là où j’ai vécu je pense à là où je travaille aussi je pense aux personnes que j’ai rencontrées et je me rends compte que le brésil que moi je m’imagine dans ma tête il aimait aux antipodes des stéréotypes que j’avais avant alors que pour le cambodge ou le canada donc les deux autres pays où j’ai décliné à part la france forcément je pense comme tout le monde et à des stéréotypes en tête avant ou des à priori ou des clichés et c’est pas forcément une bonne innovation est enfin là en fait ça m’a pas fait un aussi gros changements entre les stéréotypes que je pouvais avoir les prix qu’ont su que je pouvais avoir sur le canada et le cambodge avant de partir vivre versus ce que je pense de ces deux pays et la vision que j’ai de ces deux pays alors qu’avec le président ça m’a vraiment fait une cassure quoi il ya vraiment ce que j’imaginais ce que je pensais du beauvaisis les préconçus que j’avais et la vision que que j’en ai maintenant et je sais pas trop à quoi c’est dû en fait je pense que c’est peut-être parce que j’ai beaucoup plus évoluée avec des brésiliens pendant mon année au brésil que j’ai évolué avec des canadiens pendant en mes études ou que j’ai évolué avec des cambodgiens quand il veut au cambodge et pourtant j’ai vécu dans une famille cambodgienne mais je pense que pour entre le cambodge et dans les îles balkans beaux jeans vécu que quelques mois et le brésil j’ai vécu un an donc je pense que c’est quand même ça aussi la grosse différence et enfin il ya un dernier aspect aussi que le brésil m’a appris et je m’en suis rendu compte après coup fin juin n’était pas rendu compte qu’en sur le coup quand jean botti du brésil mais je n’en suis vraiment beaucoup plus rendu compte après coup c’est que je suis beaucoup plus au fait et je suis beaucoup plus consciente de mes droits et de mes acquis par rapport à et là je pense surtout à mes copines brésilienne du coup pour parler du même sexe donc par rapport à mes copines à la brésilienne j’ai pas envie de rentrer dans des débats de politique ou quoi que ce soit mais le fait est que depuis la dernière vidéo que j’ai tourné donc sur mon bilan du brésil dont bolson araud a été élu au pouvoir au brésil il ya beaucoup de choses qui se sont passées au niveau politique le social sur les huit derniers mois au brésil et tu le vois par les médias tu vois pas rouler les articles qui circulent toute source d’information en fait et puis moi je le vois aussi parce que ben je suis toujours en contact avec mes copines de là bas et qu’on en parle et je me rends compte en fait je me suis rendu compte en maintenant contact avec mes copines de là bas en ayant vécu la vanille un peu expérimentés leur quotidien aussi je me suis rendu compte de la chance entre guillemets même ça dommage malheureusement d’abbas a de la chance mais de la chance que j’avais d’être né là où j’étais né et d’avoir eu la possibilité de deux d’aller vivre ailleurs si j’en avais envie j’en avais les moyens et et je suis en fait je me suis rendu compte de la chance que j’avais eue d’être né dans un pays où certes les droits des femmes sont peut-être pas parfait parce que je pense qu’ils sont parfaits nulle part mais où les droits des femmes sont quand même voulu respecter corps waziers en fait le fait de vivre au brésil ça m’a vachement appris sur ma condition une femme et c’est pas pour me faire plaindre de quoi que ce soit parce que je suis extrêmement fière d’être une femme et je suis extrêmement fier d’eux des combats qu’on peut mener tous les jours même si c’est dommage qu’on ait amené ces combats là mais ça m’a beaucoup appris sur sur ma condition de femme ça m’a beaucoup appris mais aussi sur ce que ça voulait dire le féminisme et sur ce que ça voulait dire la solidarité féminine parce que même encore aujourd’hui je crois que j’ai jamais vu autant de solidarité féminine est vraiment de soutien entre femmes que ce que j’ai pu voir et expérimenter les élèves et je trouve que c’est quand même un énorme point positif de mon année et je n’étais pas rendu compte quoi et pourtant je me suis fait je me suis fait des copies de la base rencontrer des filles des femmes là-bas exceptionnel et je pense que c’est en sortant de cette culture là et en prenant du recul par rapport à ce que j’avais vécu là bas que je me suis rendu compte de ça et d’ailleurs je trouve que laëtitia de la chaîne le corps l’âme et de l’esprit alors vachement bien aussi sur sa chaise dans certaines ces vidéos mais les femmes au brésil sont pour la plupart bien sûr très solidaires et très très à l’écouté les unes des autres et plus dans le soutien que dans le combat permanent entre elles et donc que ça soit sur ce côté de la solidarité féminine le côté de d’être consciente et reconnaissante et droit que moi je peux avoir en tant que femme du fait d’être nés en france ou du fait de vivre au canada par exemple c’est un truc dont je me serais peut-être rendu compte qu’ils avaient vécu dans un autre pays aussi mais le fait est que je m’en suis rendu compte en étant au brésil pour plein de raisons différentes mais en partie parce que j’ai rencontré j’ai rencontré mes copines de là bas avec qui a des qui j’en ai parlé avec qui on a vachement partager des expériences avec qui on n’a pas la même culture et on est vachement de d’échangés là dessus et je pense honnêtement que c’est une des plus belles réalisations que j’ai de faire part cette année au brésil parce que c’est quand même important ça touche à ma propre personne et je trouve que c’est une belle réalisation aussi d’avoir pu me rendre compte de ça bon ben voila je ne sais pas si ça a été une vidéo que tu as trouvé intéressante je sais pas si ça va apporter de la valeur ajoutée à ta vie mais moi j’étais contente de la faire parce que le bien j’ai fait de mon année au brésil donc cette vidéo la de 45 minutes sur ma chaîne que je testerai dans l’écran il est il est pur il est vrai et je suis encore totalement d’accord avec ce que je dis mais je trouve ça bien aussi d’apporter de la nuance en ayant envahi notre visite prend pas une autre vision des choses mais en ayant un peu plus de recul huit mois plus tard je pense que dans la vie toute expérience est bonne à prendre toute expérience va t’apporter du bon du mauvais et vatan saignée du et du mauvais et autant le brésil m’a appris beaucoup de choses mauvaises mais moi aussi a pris beaucoup de bonnes choses et certaines avec un peu plus un peu plus de retard que d’autres mais je trouvais ça intéressant de partager certaines réalisations qui m’était venue à l’esprit quelques mois plus tard donc donc voilà si toi aussi tu as vécu à l’étranger puis que tu t’es rendu compte parfois quelques mois quelques semaines quelques années plus tard je sais pas que cette expérience va les aider à réaliser certaines choses août avait apporté certaines choses dans ta vie n’hésite pas à dire en commentaire je trouve assez cool enfin bref n’hésite pas à me dire tout ça en commentaire et non se retrouve bientôt dans une prochaine vidéo ciao

Written by ffarid13

VENEZ AVEC MOI SUR LES PARCS NATIONAUX DE L’OUEST CANADIEN !

Ce qui me saoulent au Cambodge voici pourquoi ?